BARBARA PRADEL

FASHION - Nouvelle SERIE

Le fond est raclé et travaillé. Pas d'aplats de peintures mais un univers multicolore et non lisse qui laisse apparaître des tâches, des traits.Par-dessus, un visage de femme. Il n'est pas expressif, toujours un peu le même, comme les visages des magazines de mode. Très souvent le fond prend le pas sur la forme : le visage est déformé ou se mixte avec le reste. Un peu comme le street art qui peint des formes sur des supports urbains, et qui s'abîment par le temps, les intempéries et la dégradation, notre mode de vie artificiel subît aussi des dégradations..

La vie nous éloigne des idéaux, mais tout comme le street art, nous ne sommes qu'éphémères, tout en laissant notre empreinte. Ce qui est alors important, n'est pas tant le résultat - nous savons que la vie nous abîme ! - mais ce que la vie a fait de nous. Les différentes couches de notre vie raclée et repassée comme un vieux film ou un vieux tag, font partie de nous et nous exposent aux autres malgré nos coiffures et nos maquillages.

Ateliers Ateliers Ateliers Ateliers

Barbara Pradel, artiste@barbarapradel.com